Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2007

Coué, membre d'honneur du PS wallon ?

Question de l'abbé Arnaise, sur le blog d'Elio, le 25/04/2007

"Camarade Elio,

La Libre publiait dans son édition d'aujourd'hui plusieurs articles qui, lorsqu'on les consulte en séquence, donnent une image plutôt contrastée du département de la Justice.

D'une part, certains magistrats se plaignent manifestement de la détérioration de leurs conditions de travail et parlent même d'urgence pour des jeunes en danger.

De l'autre, notre ministre de la Justice s'accorde un satisfécit en soutenant avoir sorti son département du délabrement.

 

Il n'est sans doute pas utile de rappeler ici les multiples casseroles que Laurette Onkelinx traîne pourtant à ses basques : la décision cassée concernant le DHKP-C pour des raisons qui interpellent, l'évasion de Erdal dans des conditions rocambolesques, l'affaire Kimyongür qualifié de premier prisonnier d'opinion en Belgique, les tentatives de faire passer en force une loi liberticide avant de la mettre au placard vu le tollé qu'elle suscitait, la dernière sortie héliportée et sans filet d'un aimable locataire de Lantin, l'affaire Unisys, et j'en passe quelques autres encore (pardonnez-moi si ma mémoire me fait défaut).

Lorsque, par ailleurs, vous affirmez sans rire que "la Wallonie se porte de mieux en mieux", n'est-on pas en droit de se demander si le sieur Coué est membre d'honneur au PS wallon et s'il donne des leçons de management à ses cadres ?"

(Pardon à himself pour avoir honteusement plagié et dilué ici l'un de ses commentaires sur le blog d'Elio).

Commentaires

Réponse aux abbés : C'est bien de voir la paille dans l'oeil de son voisin et d'ignorer la poutre dans le sien. Vous connaissez je crois ce passage de la bible ? Eh bien nous sommes des anciens travailleurs licenciés de l'Eglise catholique avec mentionné sur les documents de licenciement la cause qui est : "restructuration d'entreprise". Bref, c'était un licenciement sec sans plan social au nom du capitalisme déguisé sous le masque du retour aux sources. Et 4 mois après ce fait, ceux qui ont fait licencier ces anciens salariés ont déclarés publiquement que c'était une manière de faire inhumaine pour les travailleurs de chez Renault Vilvoorde.

Écrit par : Bero Marie-Claire | 01/05/2007

Les commentaires sont fermés.